Baromètre QVCT des salariés Français - Vague N°3

coolitblog-une-flex-office-1-scaled-uai-1707x1707

SONDAGE RÉALISÉ PAR BVA PEOPLE CONSULTING POUR AXIS MUNDI

Ces dernières années ont vu l’accélération d’un certain nombre de transformations, dont l’impact de l’intelligence artificielle sur le marché du travail et sur le fonctionnement même des entreprises.

Dans ce contexte, le cabinet AXIS MUNDI a réalisé la troisième vague de son baromètre interrogeant les salariés français sur leur relation au travail.

Du 13 au 24 novembre 2023, le cabinet de conseil BVA People Consulting a interrogé 1 005 salariés Français, d’entreprises de plus de 10 salariés, âgés de 18 ans et plus sur des thématiques telles que leurs attentes à l’égard de leur entreprise en matière de QVCT et de santé au travail ou encore du management de proximité, en faisant notamment un focus sur la question des séniors en entreprise et l’allongement de la vie professionnelle.     

Des entreprises un peu plus investies en matière de QVCT   

  • Après une baisse significative de la QVCT en 2022, le taux reste stable en 2023 avec près des 3/4 des salariés Français se déclarant satisfaits à l’égard de leur qualité de vie et conditions de travail (73% ; -1 points par rapport à 2022). Cela est plus accentué auprès des encadrants (77%) et moins auprès des salariés séniors (68%).
  • Dans le détail, les salariés soulignent un niveau de satisfaction élevé concernant des composantes parmi les plus importantes de la QVCT comme les relations avec leurs collègues (85% de satisfaits), l’esprit d’équipe (83% ; +4 points par rapport à 2022), l’articulation vie professionnelle / vie personnelle (77% ; +4 points) ou encore le contenu de leur travail (76% ; +4 points). En revanche, ils restent partagés sur la politique RH de leur organisation (53% de satisfaits seulement).
  • Dans l’ensemble, les salariés font état d’un investissement un peu plus marqué de leur entreprise en matière de QVCT cette année.

Alors que l’allongement de la vie professionnelle constitue un motif d’inquiétude pour les salariés, peu d’entreprises ont pris en compte cette dimension pour le moment                                  

  • 92% des salariés français disent avoir une bonne image des salariés séniors dans leurs entreprises et ils sont reconnus avant tout pour leur compétence et leur capacité à transmettre leur savoir-faire (92% de salariés sont d’accord) et moins pour leur adaptabilité (56%) et/ou leur dynamisme (58%).
  • Les principales craintes soulignées par les salariés à l’égard de leur seconde partie de carrière concernent la fatigue physique (49%), les problèmes de santé (43%) et le recul de l’âge de départ en retraite (41%).
  • Les entreprises sont encore peu nombreuses à avoir pris en compte l’allongement de la vie professionnelle des salariés : seulement 23% des salariés font état dans leur entreprise de dispositifs d’amélioration des conditions de travail en lien avec l’allongement de la vie professionnelle des salariés.